14 points de Deming

SOMMAIRE

1/ LA PHILOSOPHIE DE DEMING

2/ LES 14 POINTS INCONTOURNABLES3/ LA ROUE TOURNE !




1/ LA PHILOSOPHIE DE DEMING

La philosophie de Deming focalise sur " le client et l'individu dans l'entreprise " et permet d'"aller vers un nouveau style de management ".

Cela est possible et nécessite l'acquisition des connaissances approfondies du fonctionnement des organisations pour en comprendre les principes et de se doter de bonnes pratiques de management qu'il résume en 14 points.

Selon Deming, l'entreprise se résume à quatre parties interdépendantes qui nous font progresser du système à l'individu. L'activité de l'entreprise et son organisation est un système dédié à la satisfaction client pour sa propre pérennité et le système de management en est le moteur.

Tout système est soumis à des perturbations qu'il faut observer et analyser pour en déterminer les causes racines et les causes communes pour en tirer les solutions appropriées

L'adéquation des compétences aux activités est une exigence constante qui nécessite le renouvellement des compétences de l'individu quel qu'il soit et la valorisation de celles-ci. L'adaptation rapide de l'entreprise aux évolutions de la société (culturelles, techniques) et à ses aspirations politiques (prise de conscience des valeurs éthiques et émergences de notions comme le développement durable) afin de diminuer le stress qui revient à l'individu et lui en permettre la gestion.

En clair le manager doit prévoir les risques de rejet des changements qu'il opérerait sans rendre participatif les collaborateurs à la décision pour au contraire, les faire reconnaître comme des évolutions.

2/ LES 14 POINTS DE DEMING

Les 14 points de Deming sont une aide à la réflexion stratégique et un outil d'ouverture pour accompagner le changement, c'est à dire apprendre à maîtriser en permanence la qualité des produits et des services et donner aux clients la meilleure satisfaction possible.

1. Se donner des objectifs fermes pour améliorer le produit et le service, pour devenir compétitif, rester présent et créer des emplois.

2. Adopter la nouvelle philosophie. Nous sommes dans un nouvel âge économique, initié par le Japon. Le management occidental doit être attentif à ce défi, apprendre ses responsabilités, et conduire le changement.

3. Cesser d'obtenir la Qualité au travers des contrôles, éliminer le besoin de contrôle systématique en fabricant la Qualité.

4. En finir avec la politique d'achat au moins-disant. Minimiser plutôt le coût total. Aller vers le fournisseur unique pour chaque produit, sur la base d'une relation à long terme loyale et confiante.

5. Améliorer encore et toujours le système de production et de service pour améliorer la Qualité et la productivité, et par là, réduire les coûts en permanence.

6. Généraliser la formation sur le tas.

7. Améliorer le leadership, pour aider le personnel, les machines ainsi que le restant de l'entreprise à mieux travailler. Vitaminer les directions générales, vitaminer l'encadrement.

8. Chasser la crainte pour que chacun puisse travailler plus efficacement pour l'entreprise.

9. Renverser les barrières inter-services, R&D, méthodes, ventes et fabrication doivent travailler en équipe pour anticiper les problèmes de production et d'utilisation des biens et des services.

10. Eliminer les slogans, les exhortations et les objectifs qui demandent au personnel d'atteindre le zéro défaut ou de nouveaux seuils de productivité.

11. Eliminer les standards de production dans les ateliers. Eliminer la direction par objectifs et les enjeux numériques. Remplacer tout cela par de meilleures qualité managériales.

12. Supprimer les barrières qui frustrent les ouvriers du droit à la fierté de leur savoir-faire. La responsabilité de l'encadrement doit s'exercer sur la qualité et non plus sur des chiffres abstraits. Supprimer les barrières qui frustrent les cadres de la fierté de leur savoir-faire. Conséquence parmi d'autres, abolir la notation annuelle et la direction par objectifs.

13. Instituer un programme de formation et de développement personnel volontariste.

14. Mettre chacun des membres de l'organisation à l'oeuvre pour accomplir la transformation. La transformation est l'affaire de tous.

3/ LA ROUE TOURNE !

Selon Deming il faut " commencer à construire le plus tôt possible et sans trop se presser une organisation qui guide l'amélioration continue … " et le PDCA est un outil très utile à toutes les strates opérationnelles des processus de l'entreprise.

Le principe de l'action se fonde sur 4 phases :

- 1/ une décision est prise qui définie l'action à entreprendre sur laquelle sont réunies les informations nécessaires pour sa préparation (qui fait quoi, quand, comment) et sa réalisation
- 2/ L'action se réalise aux conditions définies dans la première étape
- 3/ L'action est soumise à des controles pour vérifier si ses caractéristiques et ses résultats sont conformes aux prescriptions initiales.
- 3/ Si des écarts sont constatés des améliorations sont apportées en direct ou en différé (action corrective).

Le sigle "Plan - Do -Check- Act" peut se traduire ainsi :

"Planifier / Déployer / Contrôler / Ancrer" ou
"Prévoir / Appliquer / Contrôler / Améliorer" voire
"Prévoir / Déployer / Contrôler / Assurer".


Les phases "Plan" et "Do" sont des étapes classiques du management, qu'on retrouve pour développer toute action : on met en en effet en oeuvre un plan de mesure de mise en oeuvre, d'objectifs, qu'on applique par la suite.

Les phases "Check" et "Act" réclament un effort de compréhension et une rigueur d'exécution plus conséquents. Ce sont ces phases qui font le SMQ (chapitre 8 de la norme) et tablent sur la réactivité ou la pro-activité de l'entreprise. C'est une façon de dire que l'efficacité du SMQ est dépendante de ces phases. Et lors des audits ces aspects sont examinés avec force de détail.

Ce qui est intéressant est ce qui se fait donc entre le "Plan" et l'"Act". Dans un premier temps, ("Plan") Il s'agit en effet de creuser les faits pour les comprendre et intégrer les conséquences des décisions prises en amont et leur mise en œuvre.

Dans un second temps ("Act") on re-initie le cycle et standardise les bonnes décisions, à participer à leur ancrage au sein des esprits et pratiques ceci dans une logique d'auto apprentissage. La roue doit tourner assez vivement en gardant le cap que caractérisent la Politique et objectifs qualité.

Dans le détail les quatre phases du cycle "PDCA" comportent les activités suivantes:


Une présentation thématique des dossiers basée sur le cycle de l'amélioration continue de Deming

IZOLAND

diazna@orange.fr

Pour voter :
http://nathalie.diaz.pagesperso-orange.fr/html/evaluation.htm

LIEN accueil IZOLAND :http://nathalie.diaz.pagesperso-orange.fr/